DISCOURS

Allocution du Président Gaston FLOSSE

Cérémonie d'ouverture de la Billabong Pro Tahiti

 

Jeudi 14 août 2014 – 14H00

 

 

Monsieur le Président de la Fédération du Surf,

Monsieur le Président de l’ASP,

Monsieur le représentant de la Billabong International,

Mesdames et Messieurs les maires,

Mesdames et messieurs,

Mon cher Michel,

Chers amis surfeurs, Ia orana.

 

Je suis heureux de me retrouver parmi vous, ici à la pointe Fare Mahora à Teahupoo, pour l’ouverture de cette magnifique compétition qu’est la Billabong Pro Tahiti, septième étape de la saison des championnats du monde de surf ASP.

 

Teahupoo grâce à sa vague considérée comme l’une des plus redoutables au monde est devenue un spot mythique qui fait de cette compétition un événement à nul autre pareil. La houle est au rendez-vous, la vague s’annonce belle, et redoutable aussi. Mais la vague ne fait pas tout, encore faut-il trouver la bonne et savoir la prendre comme il faut, rester maître de soi. Les plus grands défis nécessitent beaucoup de courage, une petite dose d’inconscience et une grande maitrise de soi.

 

Cette année encore 34 meilleurs surfeurs mondiaux ont fait le déplacement pour tenter de succéder à Adrian BUCHAN qui avait gagné cette compétition l’année dernière.

 

Ils seront rejoints par Tuamata PUETINI qui a remporté les Trials pour la seconde fois, et qui va donc pouvoir se confronter aux plus grands. Je lui souhaite bonne chance.

 

Le surf, comme la plupart des sports de haut niveau, est un monde difficile ou rien n’est jamais acquit d’avance. C’est comme en politique, il faut se battre en permanence.

 

J’ai eu le plaisir le 29 juin dernier, lors du 30e anniversaire de l’Autonomie, de remettre la médaille de chevalier de l’ordre de Tahiti Nui à notre plus grand champion tahitien, Michel BOUREZ. C’est l’un des vôtres. C’est un enfant du Pays. Il est notre fierté, parmi d’autres enfants du pays qui s’illustrent sur les spots de surf du monde entier et à Teahupoo en particulier.

 

Je sais aussi que si vous êtes des adversaires sur l’eau, vous êtes également des amis dans la grande fraternité des surfeurs. Que cet esprit solidaire vous anime toujours, soyez des exemples de courage et d’efforts, car on ne parvient pas là où vous êtes sans sacrifices. Soyez des modèles de réussite, notre jeunesse en a besoin.

 

La vague de Teahupoo n’est pas une vague comme les autres, et le récent incident qui aurait pu être dramatique, illustre les dangers que vous prenez lorsque vous chevauchez cette vague puissante qui se révèle parfois indomptable. Je souhaite à Kevin BOUREZ qui s’est gravement blessé au visage lors des Trials de se rétablir vite et de prendre soin de lui afin qu’il puisse retrouver rapidement sa famille et sa passion favorite qu’est le surf.

 

Mais je sais aussi que le surf ne se résume pas seulement à Teahupoo, que d’autres spots secrets existent et se partagent entre initiés, aux Iles sous le vent et aux Tuamotu notamment. Mais c’est Teahupoo qui fait rayonner le surf tahitien dans le monde et cette vague que nos jeunes viennent essayer constitue l’une des plus belles écoles qui leur permet d’affronter les meilleurs mondiaux.

 

Je voudrais voir plus de Tahitiens briller dans cette discipline, je souhaiterais voir plus de femmes s’engager aussi. Je compte sur la fédération de surf pour réaliser ce défi aux côtés de nos instances sportives.

 

En ce moment à Rio se déroulent les championnats du monde de Va’a. Nos rameurs, me dit-on y font déjà une belle moisson de médailles dans une discipline dans laquelle nous sommes les meilleurs. Il en est de même du surf.

 

Je sais que la pression que vous ressentez est très forte. J’imagine combien Michel BOUREZ doit la ressentir à cet instant, lui qui se prépare depuis si longtemps et qui porte nos espoirs. Le moment est arrivé. Michel, je sais que tu veux faire honneur à ton Pays, ici chez toi, sur ta vague. Nous sommes de tout cœur avec toi. Je te souhaite bonne chance, je te souhaite de réussir, comme je le souhaite à chacun d’entre vous. Que le meilleur gagne. Que le spectacle soit au rendez-vous, et le succès aussi.

 

Je vous remercie.