Ministère de l’Agriculture

Ministère de l’agriculture (MAA), de l’agroalimentaire, de l’élevage et de l’égalité et du développement des archipels

Une dégustation de produits locaux, et notamment du uru transformé de différentes manières, s’est déroulée, mardi, à la mi-journée, dans les locaux du ministère de l’Agriculture, à Pirae. A travers cette manifestation, le Ministre, Thomas MOUTAME, a souhaité mettre en valeur le uru qui peut s’avérer fort utile à bien des familles polynésiennes.

A 15h, ce mardi 10 Septembre, le Ministre de l’Agriculture Thomas MOUTAME a tenu une conférence de presse sur le sujet des pesticides en Polynésie française. En effet, le Ministre a tenu à faire le point sur leur utilisation et leur régulation suite aux informations parues dans la presse le mois dernier faisant étant d’un bilan qu’il a qualifié de « volontairement alarmiste et mal intentionné ».

Le Ministre de l’Agriculture, Thomas MOUTAME, est allé, mercredi après-midi, à la rencontre des maraîchers de la presqu’île de Tahiti. Il a été question lors d’une rencontre dans les locaux de la CAPL (Chambre de l’Agriculture et de la pêche lagonaire), avec plusieurs dizaines d’agriculteurs venus entre autres de Papara ou de la presqu’île, du développement de la production locale de salades.

Le ministre de l’Agriculture a effectué, vendredi, un déplacement à Papara et Taravao. Au programme : des réunions avec les locataires des domaines AMO I et AMO II et un dialogue fructueux avec plusieurs agriculteurs et éleveurs de cette partie de Tahiti.

Le ministre de l’Agriculture, de l’agroalimentaire, de l’élevage, de l’égalité et du développement des archipels, mais aussi maire de Taputapuatea, sur l’île de Raiatea, Thomas Moutame, a accueilli, mardi, le haut-commissaire, Jean-Pierre Laflaquière, en visite officielle dans cette commune.

Pour l’un de ses premiers déplacements officiels depuis sa nomination, le ministre de l’Agriculture, Thomas Moutame, s’est rendu, jeudi et vendredi, sur l’île de Moorea. Il a insisté sur l’importance du secteur primaire en Polynésie française, l’agriculture polynésienne devant être encouragée afin de moins dépendre des produits importés.