Ministère de la Santé

Le ministre de la Santé, de la protection sociale généralisée et de la fonction publique, Beatrice CHANSIN, a ouvert, mardi matin, le Forum sur la sécurisation sanitaire des eaux de consommation dans le Pacifique qui se tiendra à l’hôtel Radisson, à Arue, du 19 au 21 août.

 

Plusieurs participants sont attendus à cet évènement régional, dont 60 représentants des municipalités polynésiennes, 17 spécialistes de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le secrétariat général de la communauté du Pacifique, des représentants de la Nouvelle-Calédonie, de Wallis et Futuna, des îles Cook, du Vanuatu, de Fidji et de Tonga, mais également des syndicats intercommunaux ou encore des exploitants de réseaux d’eau. La Direction de l’environnement (DIREN), la Délégation au Développement des Communes (DDC) et le service de l’urbanisme ont également apporté leur contribution à ce Forum.

 

Ce Forum régional sur la sécurisation sanitaire des eaux de consommation dans le Pacifique est financé par l’OMS, le Fonds Pacifique, et le secrétariat général de la communauté du Pacifique. Il est organisé sous l’égide du ministère de la santé afin de présenter aux responsables des communes le « Plan de Sécurité Sanitaire de l’Eau » (PSSE), un concept lancé par l’OMS depuis 2004, qui a pour but de garantir la salubrité de l’eau de consommation fournie aux populations. Cette rencontre permettra également de renforcer la collaboration naissante entre les collectivités françaises et les pays insulaires du Pacifique et de partager les connaissances et expériences dans le domaine de la sécurité sanitaire des eaux.

 

« La problématique de l’eau est de plus en plus cruciale, y compris dans les pays développés où se pose la question de la ressource et de sa qualité. Notre société est devenue grande consommatrice d’eau. Aux usages alimentaires et sanitaires se sont ajoutés d’autres besoins domestiques toujours plus gourmands, sans compter l’eau nécessaire à l’arrosage du jardin. Partout, la ressource s’épuise. L’eau devient précieuse à plus d’un titre »,a déclaré la Ministre de la Santé dans son discours d’ouverture du Forum.

 

La Ministre a également rappelé que la situation était très différente selon les îles concernées. Sur les îles hautes, l’eau est à priori plus abondante, ce qui n’empêche pourtant pas le rationnement dans certaines communes de la côte ouest de Tahiti et de Moorea en période de sécheresse. Sur les atolls, elle est plus rare et nécessite de pomper la lentille d’eau et de capter des eaux pluviales stockées dans les citernes. Les contraintes pour garantir une eau de qualité ne sont donc pas partout identiques. L’acheminement, le traitement, la distribution dans les foyers sont des étapes qui constituent autant de charges, pesant de plus en plus lourdement sur les collectivités, lesquelles n’ont pas d’autres alternatives que d’en faire supporter les coûts aux consommateurs, a souligné la Ministre de la Santé.

 

Selon l’ordonnance de 2007 du Code Général des Collectivités Territoriales (CGCT), les communes de Polynésie sont soumises à une obligation de mise en place d’un service de distribution d’eau potable avant décembre 2015.

 

L’année dernière, seules 9 communes de Polynésie française sur 48, regroupant 48% de la population, ont fourni de l’eau potable à leurs administrés en 2013.Les travaux engagés par les communes, aidées du Pays et de l’État, ont contribué à une amélioration sensible de la qualité de l’eau, mais les efforts et les investissements doivent se poursuivre.

 

Le Plan de Sécurité Sanitaire de l’Eauest une approche globale qui permet de façon systématique, d’identifier et de traiter les menaces qui pèsent sur l’approvisionnement en eau potable, du captage au consommateur. Cet outil est la référence utilisée dans le monde entier pour mettre en place des plans d’intervention.

 

 

Conseil des ministres

article thumbnailUn conseil des ministres extraordinaire s'est tenu, vendredi, à la Présidence.
Voir les autresconseils des ministres  

EPIDEMIE DE DENGUE ET DE ZIKA

  •  
 
 

BILAN DES 100 JOURS

Liens utiles