Présidence

Le Président Gaston FLOSSE et les membres composant le jury ont pris connaissance ce matin à la présidence du projet du groupe chinois Forebase pour le site de Tahiti Mahana Beach.

  

Pour la présentation de ces projets, le Président a souhaité la transparence totale et la presse a donc pu assister en même temps que le jury à la présentation qui s’est faite dans le salon d’honneur de la présidence.

 

Le projet était présenté en présence du maire de Punaauia, Rony TUMAHAI, membre du jury, par Monsieur QIU Jiang architecte en chef du cabinet canadien CPC opérant pour le groupe Forebase, et par le PDG du groupe Forebase, Monsieur CAI Jianchu.

 

 

Le projet chinois peut être qualifié de résolument moderne et ambitieux. Cohérent, il intègre de manière originale et innovante les caractéristiques de la culture polynésienne et ses jardins reprennent de manière stylisée des motifs du tatouage polynésien. L’idée des concepteurs est de doter la Polynésie française, et Tahiti en particulier, d’une plateforme touristique qui la projette dans le 21e siècle, et dans laquelle peuvent se reconnaître tous les marchés touristiques que vise la Polynésie, qu’il soit européen, nord-américain, chinois, japonais et asiatique au sens large, et autres.

 

 

Le projet  prix du gros œuvre (hors les décorations intérieures des hôtels qui relèvent d’une étape ultérieure) a été chiffré à 52 milliards Fcfp (prix de Chine). Le cabinet CPC du groupe Forebase doit à présent travailler sur une estimation du prix local qui intègre les paramètres du coût du travail en Polynésie française, les coûts d’acheminement des matériaux qu’il faut importer et transporter, et aussi les dispositifs d’exonération que le gouvernement met en place pour faciliter la réalisation de ce projet dans l’objectif d’en faire diminuer le coût final qui est à ce stade estimé au double du prix chinois, soit entre 110 et 120 milliards Fcfp.

 

Le projet Tahiti Mahana Beach prévoit au total 2102 clefs réparties dans cinq hôtels et condominium-hôtels de 4, 5 et 6 étoiles, dont un situé sur le lagon et composé de bungalows-suites sur pilotis. Le complexe inclut une marina pour yachts de luxe, un shopping Center, un hôtel-casino, un convention center, des spas, un village artisanal, des espaces de spectacles, une scène flottante, une chapelle sous-marine située dans un aquarium géant surmonté d’un dôme translucide évoquant la perle noire de Tahiti, et naturellement de nombreuses boutiques et restaurants. Le projet du groupe Forebase sur Tahiti pourrait être complété par un complexe plus réduit de 600 chambres sur Moorea. Une fois l’ensemble achevé, c’est au total un complexe de 2702 chambres.

 

Afin de conserver un maximum d’espaces au sol pour les promenades et les aménagements paysagers et de loisirs, les concepteurs du groupe Forebase ont prévu la construction de deux tours jumelles rondes de 100m et 80m chacune accueillant des hôtels-condominiums, ainsi qu’un hôtel composé de 200 suites de luxes réparties sur 21 étages.

 

Le projet ambitionne également l’exploitation d’une ligne maritime lagonaire desservant l’aéroport et la ville de Papeete. Le complexe est tout entier ouvert sur la mer et accessible à la population, les concepteurs souhaitant créer un espace d’échange où se mêlent les touristes et la population locale.

 

Si ce projet était retenu, les concepteurs du groupe Forebase estiment que le premier hôtel pourrait être en service d’ici 18 mois et l’ensemble du projet terminé à horizon de 5 ans.

 

Le second projet, celui du groupe français A.S. Architecture Studio sera présenté demain mercredi à 13h30, et celui du groupe américano-hawaiien jeudi à 8h dans les mêmes conditions.