Présidence

Le Président Gaston FLOSSE a reçu lundi après-midi pour une visite de courtoisie à la présidence, Madame Leah GEORGE, consul général des Etats Unis à Suva à Fidji. Elle était accompagnée du consul honoraire des Etats-Unis à Tahiti, Monsieur Christopher KOZELY.

 

Précédemment en poste à Guadalajara au Mexique et à Tel Aviv en Israël, Madame Leah GEORGE a été nommée consul général à Fidji en juin dernier, ce consulat étant compétent pour Fidji, la Polynésie française, la Nouvelle-Calédonie, Wallis et Futuna, Tonga, Kiribati, Tuvalu et Nauru. 

 

Lors de sa dernière affectation, elle travaillait au bureau des affaires consulaires à Washington traitant des dossiers liés aux enfants. Elle est diplômée d’Histoire de l’Amérique de l’université de Columbia et d’un Master en études sociales de l’université de New York. Avant d’entrer aux affaires étrangères, elle travaillait comme assistante sociale médico légale et judiciaire

 

Le Président a salué l’excellence des relations entre la Polynésie française et les Etats-Unis. Il a évoqué la récente visite de son ambassadrice basée à Fidji, Madame Frankie REED, qui était venue du 3 au 9 décembre dernier.

 

Le Président a abordé l’attractivité de notre pays pour les touristes américains qui constituent une part importante de nos visiteurs et qui trouvent ici le haut de gamme, la sécurité et l’authenticité qu’ils recherchent. Il a émis le souhait de voir de plus en plus de touristes américains fréquenter notre belle destination, y compris les croisiéristes qui sont en augmentation. 

 

A cet effet, le Président en a profité pour présenter le grand projet Tahiti Mahana Beach dont la réalisation a été confiée au cabinet américano-hawaiien Group 70 International et qui fera de Tahiti, une fois terminé, une destination de choix pour une clientèle exigeante.

 

Le Président n’a pas manqué de souligner que le Pays était à la recherche d’investisseurs pour financer ce projet. Il a aussi abordé la question de la desserte aérienne qui sera demain le pendant incontournable du développement de ce grand projet qui doit être mis en cohérence avec la reconstruction de l’aéroport, laquelle conditionne aussi l’ouverture de nouvelles lignes, notamment au départ des Etats-Unis et via les Etats-Unis.

 

Le Président a souhaité que la délivrance des visas puisse être facilitée et faite localement. En réponse, le consul général a évoqué la possibilité de délivrer des visas à Tahiti, grâce à une valise spéciale, qui pourrait être envoyée ponctuellement à Papeete. Ce système permettrait à davantage de Polynésiens de visiter les Etats-Unis, pour les troupes de danses, ou pour les étudiants ou les personnes effectuant des stages rémunérés. Ce système devrait bientôt être opérationnel.