Présidence

L'ACTUALITE DU PRESIDENT DE LA POLYNESIE FRANCAISE

Le Président Gaston FLOSSE a décoré hier soir Monsieur WANG Jian de l’ordre de Tahiti Nui. A l’instar du navigateur Nainoa THOMPSON, président de la Polynesian Voyaging Society et capitaine de Hokule’a, le Président a élevé Monsieur WANG Jian au rang de Commandeur dans l’ordre de Tahiti Nui, en présence de ses collaborateurs qui l’accompagnent dans ce déplacement en Polynésie française et en Amérique du Sud.

Après la manifestation organisée par Oscar TEMARU hier à Atimaono et boycottée par la population, le Président entend réagir à ses déclarations. A l’en croire, Monsieur TEMARU s’opposerait au projet touristique au motif que cet espace doit être réservé à la population. Tout ceci n’est que mensonge et démagogie.

Au moment où le Président Gaston FLOSSE se rend à Atimaono sur les terrains domaniaux destinés à la construction d’un complexe touristique, en compagnie d’un important investisseur chinois désireux d’investir dans la réalisation de ce projet essentiel au développement économique et touristique de la Polynésie française, Monsieur Oscar TEMARU au détour d’une partie de golf à Atimaono a cru bon devoir organiser une manifestation de protestation avec des militants de l’UPLD, arborant une banderole portant l’inscription en anglais « No Chinese hotels here » (pas d’hôtels chinois ici).

Le Président de la Polynésie française, Gaston FLOSSE, a écrit au révérend Naoya KAUAKAMI qui l'avait interrogé dernièrement, dans une lettre ouverte, sur le devenir de la stèle commémorative du 2 juillet 1966.

S’exprimant en fin de semaine devant le comité spécial de la décolonisation à l’ONU, à New York, Oscar TEMARU et Richard TUHEIAVA ont une fois de plus asséné des contre-vérités sur la situation en Polynésie française, arguant notamment d’une pseudo « immigration » massive en provenance de métropole qui viendrait priver les Polynésiens d’emploi.

Suite aux diverses réunions de travail qui se sont tenues notamment ces derniers jours, entre les sociétés pétrolières et les ministères concernés par la question du transport de l’essence dans les îles, le gouvernement tient à indiquer qu'un accord est en cours de finalisation, concernant les nouvelles dispositions qui seront prises afin de garantir une parfaite sécurité du transport de l'essence en fûts de 200 L. pour nos îles et atolls ne disposant pas de station d'essence.