Ministère de l’Agriculture

Le ministre de l’Agriculture, de l’agroalimentaire, de l’élevage, de l’égalité et du développement des archipels, mais aussi maire de Taputapuatea, sur l’île de Raiatea, Thomas Moutame, a accueilli, mardi, le haut-commissaire, Jean-Pierre Laflaquière, en visite officielle dans cette commune.

 

Après la cérémonie d’accueil, la délégation officielle a visité une usine pilote qui transforme les produits alimentaires à base de féculents en flocons. Les autorités se sont ensuite rendues sur le chantier d’une unité de compostage de déchets verts. Située à Avera, celle-ci est financée par le Pays pour un montant de 48 millions de Fcfp.

 

La délégation a ensuite participé à la cérémonie d’ouverture de la 4ème édition de la foire agricole de Taputapuatea. Pour cette édition 2013, près de 80 producteurs doivent concourir dans différentes catégories.

 

Le Haut-commissaire et le ministre de l’Agriculture ont également visité le chantier de réhabilitation de la centrale hydroélectrique de Aratao. Celui-ci est financé par le Pays pour un montant de 99 millions de Fcfp.

 

L’agriculture « bio » à l’honneur

 

Chaque année depuis 2007, la municipalité de Taputapuatea apporte son soutien financier et logistique pour soutenir les événements organisés par les associations et groupements agricoles de cette commune.

 

Tous les deux ans, une organisation plus importante est mise en place dans le cadre de la foire agricole et, depuis la troisième édition de cette foire, en 2011, Thomas Moutame a incité les agriculteurs à s’orienter vers la culture des produits locaux et vers la culture « bio ».

 

Avec les différentes foires agricoles organisées, Thomas Moutame s'est rendu compte que la production d'igname « Ufi » était importante. Un projet d'usine pilote de transformation en flocons de produits amylacés a donc vu le jour. Aujourd’hui, les tests sont plus que satisfaisants et plusieurs autres produits peuvent être transformés.

 

La foire agricole de Taputapuatea regroupe toute les cultures de légumes et de fruits cultivables en cette saison (ufi, manioc, patate, banane, nono, salade, pota, tomate, citron, avocat, etc). La commune apporte un soutien financier de 2 500 000 Fcfp pour l'organisation de la foire agricole et le comité de la foire agricole sollicite une subvention de 500 000 Fcfp auprès du Pays chaque année. En parallèle, la commune achète les productions des agriculteurs (1 tonne minimum) pendant la durée de la foire. Elle fait de même, auprès de ces mêmes agriculteurs, pendant toute l'année, pour les besoins de la restauration scolaire.