Ministère du Logement

Dans le cadre du Plan de développement de l’économie numérique, un Observatoire de l’Economie numérique (ODEN) est créé. A la tête de la Direction générale de l’économie numérique, Karl TEFAATAU, a détaillé, jeudi, les grandes lignes de cet outil qui va regrouper des professionnels de ce secteur.

 

Il a rappelé, dans un premier temps, que le Plan de développement de l’économie numérique 2014-2018 s’articulait autour de 5 axes stratégiques consistant notamment à favoriser le développement des entreprises du numérique, à garantir l’accès au numérique à tous les Polynésiens, à rendre l’administration exemplaire dans l’usage du numérique ou encore à faire du numérique un tremplin pour le rayonnement de la Polynésie française.

 

Autant d’objectifs qui impliquent un dialogue fructueux entre les acteurs publics et privés afin de structurer la filière. D’où la création de l’ODEN qui aura pour principales missions de recueillir et de diffuser les informations existantes, de compléter, si nécessaire, ces informations par des études, et d’entretenir le dialogue entre les acteurs de la sphère publique et du privé.

 

L’ODEN sera composé de dix membres choisis en raison de leurs compétences dans le secteur de l’économie numérique. Quatre commissions, appelées « think tank », composées au maximum de dix membres pour une période de deux ans, vont aborder les thèmes suivants : accès au numérique et usages, développement des contenus et des entreprises, infrastructures et compétences ainsi qu’e-services publics.

 

Les « think tanks » se réuniront au moins deux fois par an. L’appel à candidatures pour faire partie de la structure est lancé sur le site internet de la DGEN (www.net.pf) depuis le 12 mai et la clôture des inscriptions a été fixée au 31 mai 2014. Les fonctions de membre des « think tanks » n’ouvrent droit à aucune indemnité ou toute autre forme de rémunération. Ces personnes seront tenues à une obligation de réserve et de confidentialité sur les débats auxquels elles participent et sur les informations auxquelles elles ont accès dans ce cadre.

 

Les membres composant ces groupes de réflexion seront issus notamment du secteur de l’audiovisuel, de la presse en ligne, des entreprises dont l’activité est exclusivement tournée vers les services sur internet, des entreprises opérant dans le secteur des télécommunications, de sociétés spécialisées dans la sécurité des systèmes d’information ou bien d’organismes publics de la Polynésie française ou de l’Etat relevant de secteurs tels que la santé ou l’éducation.

 

La sélection et la nomination des membres des quatre groupes de réflexion auront lieu au mois de juin. La mise en place et les premiers travaux de l’ODEN se dérouleront ensuite de juillet à octobre, puis une synthèse sera faite fin novembre, la présentation détaillée et la mise en œuvre du Plan de développement de l’économie numérique étant programmée pour le mois de décembre.